Abe Kazushige est né en 1968 dans le département de Yamagata.

Après le lycée, il s’installe à Tokyo. Diplômé de l’École de Cinéma du Japon, il travaille comme assistant-metteur en scène et commence à écrire des romans, dont Amerika no yoru (La nuit américaine, non traduit), publié en 1994, roman qui lui vaudra le prix Gunzô et lancera sa carrière d’écrivain.

En 1997, la publication de Projection privée connaît également un grand succès. Ce livre lui confère le titre de pionnier de la « J-Bungaku » (« littérature pop japonaise »), un courant littéraire des années 1990.

Pour Sin Semillas, publié en 2004, dont la critique est excellente, il reçoit les prix Itôsei Bungaku et Mainichi Shuppan Bunka.

Il est influencé par des écrivains tels que Ōe Kenzaburō ou Nakagami Kenji. En 2005, il se voit décerner le prix Akutagawa pour son roman Grande Finale (non traduit en français) et le prix Tanizaki Junichirô pour Pistils (non traduit en français) en 2010.

Désormais, il publie non seulement des romans mais aussi des critiques cinématographiques.

Trois de ses romans ont été traduits en français par Jacques Lévy :
• 1997 : Projection privée, Actes Sud, 2000
• 2001 : Nipponia Nippon, Éditions Philippe Picquier, 2016
• 2003 : Sin SemillasÉditions Philippe Picquier, 2013